Dernières mises à jour des recommandations – Interpellations

  1. Par rapport aux sorties extra-muros : vous avez été nombreux à nous questionner et surtout à vous interroger sur le fait que l’on vous interdisait des sorties culturelles ou autres alors que les opérateurs culturels peuvent accueillir dès lors qu’ ils respectent la jauge de 200 personnes en intérieur.

    Nous avons donc interpellé l’ONE et le Cabinet de sachant que toute action demande du temps, de l’énergie et surtout que les impacts sont souvent décevants. la Ministre qui nous ont confirmé que vous ne pouviez pas faire d’activités extra-muros jusqu’à nouvel ordre.

    On se calque pour les EDD aux mêmes décisions que pour l’enseignement. Cela a été dans la balance des négociations entre nos Ministres et le Fédéral pour vous permettre de continuer à accueillir des enfants et de ne pas tout fermer.

    Ils savent que les décisions peuvent sembler incohérentes (idem pour le port du masque dès 6 ans), mais cela leur semblait préférable à une fermeture totale du Secteur.

  2. Pour la semaine du 20 au 24 décembre, vous devrez respecter le protocole de décrochage scolaire et social. Attention, ce protocole est déjà en vigueur pour les maisons de jeunes, AMO, etc,  mais pour vous, il n’est d’application qu’à partir du 20 décembre si vous décidez d’accueillir des enfants. En effet, pour rappel, vous n’avez aucune obligation d’ouverture durant cette semaine-là. L’ONE nous assure qu’il n’y aura pas de perte de subvention ni de sanctions.

  3. Pour les semaines du 27 décembre au 7 janvier, nous n’aurons certainement pas d’informations sûres à vous transmettre avant le 20 ou 21 décembre. Ce qui est quasi certain, c’est que le résidentiel sera interdit. Pour le reste, si vous souhaitez accueillir les enfants, je vous invite à prévoir d’ores et déjà 2 scénarii :
    1. Scénario 1 : accueil des enfants dans les mêmes conditions que durant les vacances de Noël de l’année dernière (et donc sorties extra-muros interdites).
    2. Scénario 2 : accueil des enfants un peu plus souple avec des sorties extra-muros autorisées, mais en tentant toujours de limiter les mélanges d’enfants et de bulles.

Nous sommes conscients que cette situation est plus que difficile à gérer pour vous sur le terrain.

Sachez que nous n’arrêtons pas de le dire et que nos propres Ministres et l’ONE en sont également conscients. Tout cela ne dépend pas que de nous et personne n’imaginait que nous allions revivre une telle situation à ce jour.

Nous continuons toutefois à faire remonter vos préoccupations.

Un CA de la FFEDD se réunit demain et nous verrons si des actions spécifiques doivent être menées.

Nous ne pouvons que vous rappeler que ni vous, ni vos équipes, ni les enfants que vous accueillez n’êtes responsables de cette crise et de cette situation.

Et que vous avez le droit et le devoir aussi de prendre soin de vos équipes et donc de prendre les décisions qui vous semblent les plus justes, à la fois pour votre personnel (salariés et volontaires) et pour les enfants de votre EDD.

Avoir une équipe fatiguée, en colère peut aussi se révéler néfaste pour le bien-être des enfants accueillis. Il vaut parfois mieux s’arrêter pour permettre à chacun.e de prendre le temps de récupérer et de pouvoir mieux démarrer l’année 2022.

Bon courage à toutes et tous et surtout merci pour tout ce que vous faites au quotidien malgré la situation si compliquée.

Prenez soin de vous !